vendredi, 12 octobre 2012

À PROPOS DU TRACT DE VOERBELANGEN...

La dernière publication de Voerbelangen, en réponse aux propositions du Groupe R@L, vient d'arriver dans vos boîtes aux lettres. La stratégie postale payera peut-être, un droit de réponse en toutes-boîtes étant exclus à cette date, mais il m'est permis (à titre tout à fait personnel) d'émettre plusieurs remarques pertinentes sur ces récents écrits.

Lire la suite

Écrit par Michaël HENEN | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

mercredi, 10 octobre 2012

TEL EST PRIS QUI CROYAIT PRENDRE...

 

Tract Broers 2012 FR.jpgPériode électorale oblige, les publications des listes en présence sur le territoire fouronnais ainsi que les présentations et autres dépliants des divers candidats se succèdent à un rythme soutenu.

 

Et le mayeur fouronnais n'échappe pas à la règle : le tract ci-contre (que vous pouvez lire en entièreté en cliquant sur l'image) est, tout comme en 2006, publié sous forme d'interview, agrémenté d'un intitulé ertéelien " Le Bourgmestre Huub Broers sur le grill ! - Vous aussi, vous auriez pu lui poser ces questions ".

 

Hormis les arguments habituels du " Bourgmestre de (presque, NDLR) tous les Fouronnais " (comme il aime à se qualifier), un paragraphe bien précis n'a pas échappé à plusieurs lecteurs attentifs.

 

Dans un article de presse datant selon lui de 2005 (les sources ne sont pas citées), Huub Broers aurait déclaré : " Je suis moi-même flamingant, mais en qualité de bourgmestre, je suis neutre et je respecte la loi. "

 

Vous me direz : rien de nouveau sous le soleil, mais, à moins que je perde la mémoire, je n'ai nul souvenir d'un aveu aussi clair de sa part concernant ses penchants nationalistes, notamment à l'époque où il militait au CD&V.

 

Là où l'histoire devient plus cocasse, c'est que l'auteur de ces lignes se défend sur son blogue d'avoir voulu utiliser le terme " flamingant ", arguant du fait qu'il s'agit là d'une faute de traduction et qu'il n'a pas eu le temps de contrôler la version finale du texte. Selon lui, c'est le terme " Flamand " qui aurait dû y être mentionné.

 

Je me pose toutefois une question essentielle : avec son passé de professeur de français à l'Ecole Provinciale de Fouron-le-Comte et sa litanie habituelle sur son usage régulier du français, pourquoi doit-il donc faire appel à un quelconque traducteur ? Gageons aussi que déposer un tract à la Poste sans avoir relu ce dernier au préalable contraste quelque peu avec l'image de bonne gouvernance dont il se vante de manière récurrente.

 

Tract Broers 2012.jpgLe plus amusant dans tout cela, c'est finalement que dans la version originale néerlandaise (cliquez sur l'image à droite pour l'agrandir), dont il est certainement l'auteur (puisqu'éditeur responsable), on y lit ceci : " Ik ben zelf Vlaamsgezind, maar als burgemeester ben ik neutraal en leef ik de wet na. "

 

Je ne suis ni traducteur-interprète, ni professeur de langues germaniques, mais ma connaissance de la Langue de Vondel me permet tout de même de faire la différence entre " Vlaming " (Flamand) et " Vlaamsgezind " (Flamingant).

 

A moins que notre Bourgmestre, par manque de temps, ait également recouru aux services d'un prête-plume ? Il est vrai que, lorsqu'on déclare travailler 20 heures sur 24 à la Maison communale (voir à cet effet le tract électoral de Huub Broers pour les élections communales de 2006) et qu'en plus, on est Sénateur, ça laisse peu de temps pour le reste, même pour la campagne électorale... Personnellement, je n'y crois pas, vu le fait que toutes les publications de son groupe émanent de sa propre main (tout le monde reconnaît en effet son style inimitable).

 

Mais voilà, tel est pris qui croyait prendre, comme dirait l'autre : le sieur Broers, depuis des années, et encore récemment sur son site personnel, nous a injustement traités de menteurs dès qu'il s'agissait de dénoncer les méfaits de sa majorité. On peut dire maintenant qu'en matière de mensonge, nous n'avons certainement pas de leçon à recevoir de sa part !

 

A bon entendeur...

Écrit par Michaël HENEN dans Politique | Tags : fourons, broers | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |